Association Autrement / Côte d'Or / Dijon / Troubles du comportement alimentaire, anorexie mentale, boulimie

Espace e-Learning / TCare
bas de page

Anorexie, boulimie, compulsions alimentaires : l'association peut vous aider à voir les choses Autrement

Anorexie mentale et boulimie
Définition, symptômes et maladies associées Causes et mécanismes
Anorexie mentale et boulimie : caractéristiques mentales De l'anorexie à la boulimie Anorexie mentale, boulimie et prise de poids : la panique ! Anorexie mentale et boulimie : la peur au ventre Anorexie mentale et boulimie : une quête d'identité Anorexie mentale, boulimie et le conflit Anorexie mentale, boulimie et confiance en soi Anorexie mentale, boulimie et estime de soi Anorexie mentale et boulimie : nos émotions Anorexie mentale, boulimie et la fratrie Anorexie du sportif Anorexie, boulimie et obésité : le rôle et la place des parents Comment expliquer la perte de poids Culpabilité dans l'anorexie mentale et la boulimie Culpabilité : cause ou conséquence dans les TCA ? Boulimie : mécanisme Conduites de dépendance et troubles du comportement alimentaire Echec et image de soi dans l'anorexie mentale Anorexie mentale, boulimie et image de soi Insécurité et troubles du comportement alimentaire Féminité et trouble du comportement alimentaire Le déni dans l'anorexie mentale Leptine et anorexie mentale Manger ne fait pas grossir Mécanismes des troubles alimentaires Trouble du comportement alimentaire : un mal tourné contre soi
Descriptions et complications Etudes scientifiques Traitement Autour des TCA
Obésité et compulsions alimentaires Diététique & Nutrition

Mécanismes des troubles alimentaires


1. Mécanismes dans l'anorexie mentale

anorexie_mentale.png

Figure anorexie mentale : La conviction de ne pas être à la hauteur conduit le futur malade à commencer un régime. Après la perte de quelques kilos, il y trouve une certaine maîtrise. Mais l’angoisse de la perdre fait que le système se renforce. Pour « ne plus y penser », le malade s’agite et plonge dans l’obsession. De ce fait, il s’isole et renforce ainsi le besoin de restriction. Dès lors, soit il y arrive (forme restrictive), soit il craque, la pression étant trop forte (forme boulimique).

2. Mécanismes dans la boulimie

boulimie.png

Figure boulimie : Le manque de confiance et la peur de l’autre conduisent le futur malade à une crise compulsive. Cette crise l’angoisse de la peur de grossir. Le premier vomissement apparaît, qui annule les effets de la crise, mais la transforme en un gouffre sans faim ni plaisir. Le jeûne que le malade s’impose pour ne pas grossir renforce le besoin de faire une nouvelle crise.

3. Mécanismes dans la compulsion alimentaire

Mecanisme_compulsion_alimentaire.png 

Figure compulsions alimentaires : Le régime amaigrissant provoque des adaptations de la part de l’organisme. Des signaux de détresse s’allument partout. La personne en est déstabilisée et sent que « son corps lui échappe ». Elle cherche alors à renforcer le régime, par peur de craquer. Ce faisant, elle renforce le besoin de manger « à tout prix », d’autant qu’elle n’obtient pas dans le régime et l’amaigrissement tout ce qu’elle en espérait.

4. La spirale infernale

Anorexie_TCA.png
 

Figure boucle infernale : Le ventre est le centre des sensations (faim, peur...) et des émotions (effets digestifs). Il est le symbole de la féminité, surinvesti par la pensée de l’emplir d’un bébé. Le repas induit des sensations de chaleur, de somnolence, de dilatation des organes digestifs. La dénutrition aggrave ces phénomènes. Ceci est de plus en plus insupportable pour l’anorexique (la boulimique). Le jeûne, en faisant disparaître ces sensations, lui procure une pensée de maîtrise sur son corps : il l’a fait taire !

Pour en savoir plus : Les effets métaboliques de la restriction cognitive