Association Autrement / Côte d'Or / Dijon / Troubles du comportement alimentaire, anorexie mentale, boulimie

Espace e-Learning / TCare
bas de page

Anorexie, boulimie, compulsions alimentaires : l'association peut vous aider à voir les choses Autrement

Anorexie mentale et boulimie
Définition, symptômes et maladies associées Causes et mécanismes Descriptions et complications Etudes scientifiques
Intérêt de la sonde gastrique chez les malades souffrant d'anorexie et de boulimie Intérêt des groupes d'entraide thérapeutique dans l'anorexie, la boulimie et les compulsions Questionnaire "Sommeil et troubles du comportement alimentaire"
Traitement Autour des TCA
Obésité et compulsions alimentaires Diététique & Nutrition

Intérêt des groupes d'entraide thérapeutique dans l'anorexie, la boulimie et les compulsions


1. anorexie mentale et boulimie

L’anorexie mentale est un trouble du comportement alimentaire où l’amaigrissement est l’expression d’un mal être et de peurs qui dépassent de beaucoup l’alimentation, l’amaigrissement ou les vomissements.

La prise de poids, l’arrêt des vomissements, par la rupture d’équilibre qu’ils engendrent, réactivent ces peurs et ces angoisses. Le projet thérapeutique place ces malades devant un énorme défi : guérir pour soi dans un projet d’avenir personnel défendu avec détermination.

Dans l’équipe soignante, une ancienne anorexique guérie apporte beaucoup

Le rôle, aux côtés de l’équipe médicale (médecins, infirmières, aide soignantes, diététiciennes, psychologues), d’anciennes patientes ayant souffert d'anorexie ou de boulimie, animant des groupes thérapeutiques paraît aller de soi. Pourtant, aucun travail médical publié n’en fait état.

Les groupes de parole et d’expression corporelle et émotionnelle ont pour but théorique de permettre aux malades d’acquérir des qualités d’écoute et d’expression d’elles-mêmes, une compréhension de leur maladie qui puissent leur servir de base pour développer ultérieurement des relations interpersonnelles plus riches.

2. Le groupe de parole et le groupe d'expression corporelle

  • Le groupe de parole : Témoigner et montrer les pièges de la maladie
     
  • Le groupe d'expression corporelle : Travailler sur la représentation de son corps et de ses émotions

2.1. But du travail

Voir si des groupes hebdomadaires de soutien par la parole et l’expression corporelle et émotionnelle sont susceptibles de diminuer angoisse et peur et d’augmenter les ingesta et la prise de poids à court et moyen terme.

2.2. Patients

Caractéristiques des patientes
souffrant d'anorexie mentale

Nombre

30

Age (ans)

22,6 + 3,3

Poids (Kg)

33,2 + 6,2

Taille (m)

1,63 + 0,05

IMC (Kg/(m)2)

12,4 + 2,1

Durée de la maladie (mois)

64 + 28

Hospitalisations antérieures (n)

3,2 + 1,8

Durée d'hospitalisation (jours)

78 + 29

2.3. Méthode

2.3.1. Le groupe de parole

  • 2 h / semaine  
  • 6 à 10 patients par groupe
  • Travailler sur les mécanismes de l’anorexie au travers de thèmes choisis (confiance en soi, relation familiales, regard de l’autre, dissimulation, sexualité...)

2.3.2. Le groupe d'expression corporelle

  • 2 à 3 h / semaine ; 6 à 10 patients par groupe
  • Travailler sur les émotions et le corps : expression, en effectuant un trajet en "diagonale" dans la salle, de différentes émotions de base (peur, sérénité, colère, tendresse, angoisse, joie...) ou de comportements (accueil, séduction, féminité...).

2.4. Les résultats

Résultats (1) : Les séances ont été jugées très positivement

Anorexie_groupe_entraide.png

Anorexie_groupe.png

Résultats (2) : Les séances aident

Anorexie_groupes.png

Les séances diminuent les peurs

Anorexie_groupes_peurs.png

Résultats (3) : Les séances aident

Anorexie_mal_etre.png

Anorexie_depression.png

Résultats (4) : mais il faut aussi travailler sur le poids et l’alimentation !

Apports

Groupe contrôle

Groupe thérapeutique

P

kcal/j

+ 1342 + 253

+ 1549 + 225

0.06

Lipides (g/j)

+ 58 + 21

+ 64,2 + 18

NS

Glucides (g/j)

+ 148 + 44

+ 159 + 56

NS

DER *

35,3 + 5,6

+ 34,2 + 4,7

NS

Prise de poids à 2,5 mois (kg)

+ 9,2 + 1,4

+ 10,6 + 1,7

0.08

Prise de poids à 6 mois (kg)

+ 10,1 + 2,9

+ 11,4 + 2,5

0.08

* DER : dépense énergétique de repos (kcal/kg masse maigre/j).
Groupe contrôle
 : avant la mise en place des séances ;
groupe thérapeutique : les malades ayant suivi ces séances.

 
Ainsi, malgré une prise en charge plus intensive (4h/semaine) et très positivement perçue, on ne peut faire l’économie du traitement spécifiquement nutritionnel !

3. Conclusion

Une ancienne patiente ayant souffert d'anorexie apporte aux malades une aide thérapeutique spécifique :

  • Elle est un témoin vivant que la guérison est possible et durable ;
  • Elle témoigne aussi des moyens qu’il faut mettre en œuvre pour guérir ;
  • Elle montre les pièges de la dépendance aux troubles alimentaires dans lesquels on tombe souvent ;
  • Elle peut faire parler les malades de choses qu’ils abordent avec difficulté ou dissimulent à l’équipe médicale : tricheries (avec la culpabilité qu’il y a autour), féminité, sexualité...
  • Elle peut parler de choses qu’il n’est pas du domaine de l’équipe médicale d’aborder : soins du corps, relations avec les autres, mise en valeur et séduction.

Une ancienne anorexique peut montrer aux malades les cinq étapes incontournables qui mènent à la guérison :

  • Prendre conscience
  • Décider d’agir
  • Acter sa décision
  • Se donner les moyens du combat (travail, méthode)
  • Persévérer

Dans ce cheminement, dix clés sont essentielles :

  1. Le manque de confiance
  2. L’excès de perfectionnisme
  3. Le besoin de tout maîtriser et la peur de "lâcher prise"
  4. La perte de l’image de soi (difficulté à s’affirmer autrement que dans le refus)
  5. Le rejet du désir
  6. Le rejet de l’image de la femme (séduction, sexualité)
  7. La difficulté d’expression verbale et émotionnelle (la difficulté d’introspection)
  8. La tendance à la dissimulation et la méfiance vis à vis de l’autre
  9. L’attachement excessif à l’un des parents
  10. La peur de ne pas y arriver (à guérir, à vivre...).

 

Publié en 2007