Association Autrement / Côte d'Or / Dijon / Troubles du comportement alimentaire, anorexie mentale, boulimie

Espace e-Learning / TCare
bas de page

Anorexie, boulimie, compulsions alimentaires : l'association peut vous aider à voir les choses Autrement

Anorexie mentale et boulimie Obésité et compulsions alimentaires Diététique & Nutrition
Nutriments
Le Calcium Le Fer Les différents nutriments L'eau dans tous ses états en cas de troubles du comportement alimentaire Les fibres alimentaires Les glucides Index glycémique Les lipides Les Oméga 3 Les protéines Potassium et vomissement
Aliments Alimentation Autour du poids Maladies de la nutrition

L'eau dans tous ses états en cas de troubles du comportement alimentaire


Pr D. RIGAUD, Nutrition

1. L’eau et les liquides

L'eau est indispensable à la vie. C’est même pour ceci qu’on boit et que la nature a prévu qu’on ait soif. L’eau du corps est régulée à un litre près. S’il manque un litre ou s’il y a un excès d’un litre, le rein modifie la quantité d’urines émises (on urine moins ou plus) et le cerveau modifie la sensation de soif et donc la quantité de liquide bu.

Ce qui est régulé, c’est bien l’eau (H2O) et non pas les liquides. Ainsi, s’il manque à quelqu’un deux litres d’eau dans le corps et si on lui donne un soda ou du vin à boire, son corps lui réclamera les deux litres de liquide. La personne boira donc 2 l de soda ou de vin, ce qui peut être préjudiciable pour sa santé à terme. L’eau c’est pour la vie, le soda et le vin pour le plaisir. Étanchez donc votre soif avec de l’eau, puis buvez autre chose ensuite pour le plaisir.

Première conclusion, les besoins en eau se comblent avec de l’eau et pas avec une boisson énergétique. Sauf si, bien sûr, on a perdu et de l’eau et de l’énergie, par exemple lors d’un match de football ou d’une course de demi-fond.

2. L'eau de notre corps

Le corps est plein d’eau. Il contient, c’est prouvé, 60 à 65 % de son poids en eau. Ceci signifie que quelqu’un d’une taille d’1,70 m, qui pèse 62 kg et qui est mince (indice de masse corporelle : 21,4 kg/m2) a, dans son corps, 37 à 40 kg d’eau.

Cette eau du corps se répartit en plusieurs secteurs :

  • Eau intra-cellulaire : à l’intérieur des cellules (de la matière vivante), il y a 40 % de l’eau totale du corps, soit dans l’exemple ci-dessus, 15 litres (kilos) d’eau,
  • Eau extra-cellulaire : à l’extérieur des cellules (de la matière vivante), il y a 60 % de l’eau totale du corps, soit dans l’exemple ci-dessus, 23 litres (kilos) d’eau. Cette eau se répartit en l’eau contenue dans le sang (3,5 à 5 litres) et l’eau située entre les cellules, par où passent et où sont véhiculées toutes les substances chimiques qui vont des cellules vers le sang ou l’inverse.
corps_eau.jpg Certains tissus (organes) contiennent beaucoup d’eau (la rate) et d’autres beaucoup moins (l’os).

Les scientifiques admettent qu’il faut renouveler l’eau du corps en 15 à 20 jours environ, avec des extrêmes allant de 10 à 30 jours.

Ce que le corps régule (contrôle) en fait, c’est le sodium (le sel de table est l’aliment le plus riche en sodium) et l’eau. Il faut donc apporter à notre corps et la quantité d’eau et la quantité de sodium nécessaires.

S’il y a trop d’eau et pas assez de sel, les cellules se « noient » et fonctionnent moins bien, car le contenu cellulaire est trop dilué et les échanges se font mal. Des troubles allant jusqu’à l’arrêt cardiaque et le coma peuvent survenir. Ainsi, lorsque l’on boit trop d’eau (potomanie), le corps échoue à réguler l’équilibre eau-sodium. Il en résulte une hyponatrémie (dans le sang), ce qui met en danger l’organisme. Souvent, les malades qui souffrent d'anorexie mentale ou de boulimie boivent trop (pour maigrir, pour ne pas avoir faim, pour être rassasié, pour vomir) : 3 litres, 4 litres voire plus. Si, en plus, ils sont maigres, comme dans l’anorexie mentale, le danger est réel.

Il ne faut pas boire plus de 1,5 litre d’eau quand on souffre d’anorexie et pas plus de 2,5 litres quand on souffre de boulimie.

A l’inverse, beaucoup de malades qui souffrent de boulimie vomissent plusieurs fois par jour : la conséquence en est une déshydratation, parfois sévère. Ce n’est pas non plus une bonne chose. La déshydratation entraîne des troubles des performances physiques et psychiques :

  • Troubles de la concentration,
  • Lenteur d’idéation,
  • Trous de mémoire,
  • Troubles du sommeil,
  • Vertiges, hypotension artérielle et malaises,
  • Palpitations,
  • Coup de barre.


Après un vomissement, il faut donc boire de l’eau et prendre du potassium (car il y a beaucoup de potassium perdu dans le liquide gastrique vomi).

3. Comment le corps régule-t-il l’eau ?

La membrane qui entoure et défend chacune de nos cellules contre le milieu extérieur est équipée de pompes à eau et à sodium. Ces pompent sont notamment bien développées dans le rein. Dans cet organe, il est des cellules spécialisées qui ont des « super-pompes à eau ». Dans certaines espèces, elles sont encore plus efficaces que chez l’homme (chez le dromadaire par exemple).

Le rein et la membrane des cellules éliminent de l’eau et du sodium. Le rein joue sur la concentration de l’urine : quand le corps est trop chargé en sel, le rein excrète une urine riche en sel. Si une personne normale boit six litres d’eau, ses urines deviennent très diluées (presque comme de l’eau pure).

Mais ces pompes à eau-sodium fonctionnent, comme toutes les pompes du monde, à l’énergie. Il leur faut du carburant. Si le carburant vient à manquer (parce qu’on ne mange pas assez), les pompes fonctionnent moins bien et l’eau et le sodium s’accumulent dans le corps : c’est ce qui explique pourquoi on peut souffrir d’anorexie mentale, manger très peu et très peu salé et avoir des œdèmes aux jambes (mollets, pieds). Ce sont les pompes qui dysfonctionnent du fait de la dénutrition et du manque d’énergie.

Chez les malades anorexiques, les pompes se mettent à refonctionner normalement à partir d’un IMC de 15 kg/m2 (exemple : 43-44 kg pour 1,70 m). Lorsque le poids passe au-dessus de cette valeur, les pompes fonctionnent à nouveau normalement. C’est ceci qui explique l’intérêt de suivre un régime peu salé quand on souffre d’anorexie et que son IMC est inférieur à 15 kg/m2.

4. Conclusion

L’eau du corps représente 60 % de notre poids. Elle doit être renouveler en 15-20 jours, ni plus ni moins. Il ne faut pas oublier que l’eau est apportée par les boissons, mais aussi les aliments (ainsi les crudités contiennent 90 % d’eau). Donc, si on mange 300 g de brocolis, on ingère 270 g d’eau. C’est ça en moins à boire !

Il ne faut ni trop boire (potomanie) ni pas assez, car ces deux comportements endommagent nos cellules, l’un par excès d’eau (cellules noyées), l’autre par déficit (déshydratation).

Publié en 2012