Association Autrement / Côte d'Or / Dijon / Troubles du comportement alimentaire, anorexie mentale, boulimie

Espace e-Learning / TCare
bas de page

Anorexie, boulimie, compulsions alimentaires : l'association peut vous aider à voir les choses Autrement

Anorexie Boulimie Compulsions Obésité
Définitions, physiopathologie, épidémiologie et maladies associées Cas clinique et complications Traitement
Chirurgie de l'obésité Comment prescrire un régime Faut-il avoir peur des médicaments de l'obésité ? Gastroplasties : traitement de toutes les obésités ? Sport et obésité Traitement médicamenteux de l'obésité : mode d'emploi Thérapie comportementale et cognitive
Nutrition Alimentation

Traitement médicamenteux de l'obésité : mode d'emploi


Il n’est pas simple de lui fixer une place. Il existe deux grandes classes de médicaments de l’obésité :

1. Les médicaments à action périphérique

On distingue :

  • Les médicaments dits de " lest ", qui agissent par effet de remplissage gastrique. De la classe des fibres alimentaires solubles (pectine, konjac, psyllium…), ils réduisent un peu la sensation de faim et permettent un amaigrissement supplémentaire de 2 à 4 kg.
     
  • Les médicaments induisant une maldigestion : l’orlistat, anti-lipase pancréatique, favorise une malabsorption lipidique. Il permet un amaigrissement supplémentaire de 3 à 6 kg.

2. Les médicaments à action centrale

  • Les sérotoninergiques : ils agissent sur la recaptation de la sérotonine et ont un effet anorexigène. Ils permettent un amaigrissement supplémentaire de 3 à 6 kg.
  • Les amphétaminiques

Ne pas oublier que ces médicaments, quels qu’ils soient, n’agissent que le temps de leur prescription : le malade a tendance à reprendre son poids ensuite. Leur prescription doit être l’occasion de mettre en place un vrai traitement comportemental de l’obésité.

Ne pas oublier enfin que les médicaments de l’obésité, ce sont aussi ceux des complications de l’obésité : ce n’est pas parce qu’un malade ne maigrit pas qu’il faut le priver d’un traitement efficace de son HTA, de son diabète…
 

Publié en 2007