Association Autrement / Côte d'Or / Dijon / Troubles du comportement alimentaire, anorexie mentale, boulimie

Espace e-Learning / TCare
bas de page

Anorexie, boulimie, compulsions alimentaires : l'association peut vous aider à voir les choses Autrement

Anorexie mentale et boulimie Obésité et compulsions alimentaires
Définition et maladies associées
Compulsions alimentaires Compulsions et boulimie : ne pas les confondre ! Compulsions alimentaires et fréquence du syndrome de prise alimentaire nocturne Danger des régimes Le rôle de la génétique dans l'obésité Obésité : définition Obésité de l'adulte Obésité et compulsions alimentaires Obésité : mécanismes en cause Obésité et risque de cancer Obésité : un enjeu et une histoire pas si simple Restriction cognitive
Traitement Compulsions : témoignage Divers
Diététique & Nutrition

Obésité de l'adulte

  1. L’obésité représente un risque réel pour la santé, altère l’image de soi et le moral et génère tout une série d’inconforts dans la vie quotidienne. Des études scientifiques ont montré que la perte de poids dépassait rarement plus de 10 kg à cinq ans (fig. 1). C’est déjà beaucoup si l’on pense au poids que vous auriez pris pendant cette même période.
     
  2. Une perte de poids de 10 kg peut changer la vie, tant sur le plan psychique que physique.
     
  3. S’il y a plus de deux personnes ayant un surpoids franc parmi vos proches (parents, frères, soeurs), la perte de poids sera plus difficile.
     
  4. Il y a deux types d’obésité : celle qui touche le tronc et le ventre et qui expose aux maladies métaboliques, cardiovasculaires (infarctus du myocarde, hypertension artérielle) et respiratoires, et celle qui touche la partie basse du corps (fesses, hanches, cuisses) et qui expose à une arthrose (hanche, genoux) et à la maladie veineuse.
     
  5. Ne faites pas de votre régime une punition : il ne doit être ni trop restrictif, ni trop figé. Ne le subissez-pas, n’en soyez pas frustré aux risques de voir apparaître des troubles du comportement alimentaire.
     
  6. Plus le régime est restrictif et figé, plus, selon les études publiées, apparaissent les troubles du comportement alimentaire : grignotage incontrôlé, compulsion et obsession alimentaire, voir crises de boulimie. Si ceux-ci vous arrivent, n’en ayez pas honte, ne sombrez pas dans la culpabilité et parlez-en à votre médecin.
     
  7. Maigrir impose un " autre regard sur soi " : c’est avant tout une autre façon de s’alimenter, une autre image de soi, la perte de poids suivra.
     
  8. Travaillez sur votre comportement alimentaire : pourquoi mangez-vous ? en réponse à quelles émotions et quelles angoisses ou quels ennuis ?
     
  9. Sachez manger varié et équilibré. Sachez garder le plaisir de manger en privilégiant la qualité et en diminuant la quantité, sans toutefois en faire une obsession.
     
  10. Un autre regard sur soi, c’est aussi privilégier l’activité physique : par une aide au quotidien (marche, escaliers, courses...), par une reprise d’une activité sportive. Privilégier le vélo, la natation. Ne recherchez pas la performance, ni la compétition. Privilégiez les programmes évolutifs et ludiques.
     
  11. Valorisez votre image : cherchez toujours la pensée positive. Trouvez-vous des motivations fortes dans un projet réaliste.
Maigrir, ce n’est pas changer le poids, c’est se changer la vie. Ayez donc un autre regard. Ne sous-estimez pas les difficultés, sans en avoir peur pour autant ; bien les connaître, c’est en avoir moins peur. Tout comme mieux se connaître, c’est mieux s’aimer.

Publié en 2007